belle et joyeuse année 2022 !

Et pour commencer 2022, en ce dimanche de la Sainte Famille, nous vous proposons quelques l’enregistrement de l’homélie du Père Gabriel, ainsi que quelques notes de l’homélie du Père René, à méditer en famille et/ou en couple !

Homélie du Père Gabriel – Matthieu (2, 1-12)

Au terme du pèlerinage à Jérusalem, Jésus prolonge son séjour à l’insu de ses parents et n’est retrouvé que trois jours plus tard. Une crise éclate et met en relief les qualités exceptionnelles de ce jeune couple surpris par les événements. Ces qualités nous révèlent les dispositions essentielles que nous devons avoir face à l’épreuve.

1- Quand survient la crise, l’amour doit unir davantage. Devant l’absence inattendue de leur fils, Marie et Joseph ne cèdent pas à la tentation de rechercher un bouc émissaire. Ils assument la situation en se serrant les coudes, sans s’accuser réciproquement. Ainsi, lorsque se déclenche une adversité, il faut resserrer les rangs en se faisant mutuellement confiance.

2- Devant le besoin, l’amour rend solidaire. Marie et Joseph refont ensemble le chemin inverse, à la recherche de Jésus. Malgré la fatigue, tous les deux se mettent en route pour se soutenir. Apprenons de leur exemple que l’amour vrai n’encourage pas seulement l’autre à s’engager, mais surtout affronte les difficultés avec lui.

3- Même dans le désaccord, l’amour garde la douceur. En retrouvant Jésus, Maris ne l’accuse pas. Elle se contente de lui faire part de leur inquiétude. Nous confondons facilement la vérité avec l’agressivité. En réalité, celui qui aime sait trouver les mots justes même pour exprimer son dissentiment.

4- Pour être plus fort, l’amour parle à l’unisson. S’adressant à son fils, Marie lui parle au pluriel: « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant! » L‘amour a le souci des autres, de la communauté, de l’ensemble. L’égoïsme au contraire isole et disperse. Même quand ils ne comprend pas l’amour garde le respect. La réponse mystérieuse de Jésus bouleverse ses parents: « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père? » Ils n’ont pas saisi le sens de ces mots et pourtant ils l’écoutent avec respect. Belle leçon d’humilité pour notre société où l’on n’aime pas être contrarié.

5- En toute circonstance, l’amour cherche à se dépasser. L’épisode s’achève par ces mots bien révélateurs: « Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes ». Jésus a fait l’expérience humaine de l’obéissance, de la soumission et du don de soi qui le conduiront jusqu’au sacrifice suprême de sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.