Homélie – Transfiguration – 06/08/2017 – Père Stanislas Mendy

Nous sommes en face d’un des plus beaux textes de l’Evangile ! Une merveille ! Tant dans la forme que dans le fond. Un texte que l’on peut analyser, commenter, prier sous plusieurs angles.- sous l’angle de la prière. Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean… sur la montagne, pour prier (ce texte est lu tous les ans au deuxième dimanche de Carême, comme chemin de prière).

– sous l’angle de la lumière. La transfiguration est une expérience lumineuse. « Que la lumière soit » ! » Le Christ est la lumière né de la lumière » ! Des vêtements blancs comme la lumière….

– sous l’angle du lien entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament… on parle de Moïse, d’Elie… de montagne, de tente, de nuée…

– sous l’angle de la foi comme étant la capacité à « voir » ce qui donne lieu  à la transfiguration, à la métamorphose. Souvenons-nous de la guérison de l’aveugle…rabouni, que je voie… Voir, c’est croire

– sous l’angle de la foi comme étant ce qu’on entend, « fides ex auditu »… Ecoutez-le, c’est à dire croyez-en lui.

– sous l’angle de la préfiguration (anticipation) de la résurrection, de la lumière pascale.

– sous l’angle de la Révélation. Le Christ est révélé, c’est Dieu lui-même! Une Théophanie!

Pour lire l’intégralité de l’homélie, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *