Des Reichstettois à la Marche pour Jésus

Reichstett était représenté à la Marche pour Jésus ce samedi 26 mai. Entre les anti-Macron qui enfumaient la rue du 22 Novembre et bloquaient le tram pendant un bon moment et les défenseurs des animaux qui place Kleber dénonçaient l’abattage industriel, des chrétiens joyeux de leur foi défilaient eux pour annoncer la vie et la paix de Jésus. Après un arrêt à l’hôtel de police pour assurer les policiers éprouvés ces derniers temps de leur prière et de leur soutien par la remise de deux chèques de 2500 euros au syndicat chrétien Police et humanisme et à la fondation pour les orphelins de la police, le joyeux cortège s’est dirigé vers l’église Saint-Thomas où tous ont assisté à un concert du groupe chrétien Waouh ! .

Messe de la Pentecôte à Reichstett

La messe de la Pentecôte en l’église Saint-Michel de Reichstett fut l’occasion de célébrer, actualiser et mentionner plusieurs sacrements au cours de celui qui est la source et le sommet de la vie chrétienne, l’eucharistie. Le second à être célébré fut le sacrement des malades, par l’imposition des mains et l’onction d’huile à une vingtaine de personnes. C’est la commission solidarité, sous la conduite de Chantal Grettner, qui avait préparé la célébration.  Ensuite c’est le sacrement de mariage qui fut exalté à l’occasion de la célébration  des soixante-cinq ans de mariage des époux Charles et Blandine Hansen. Blandine, encore bien active dans la communauté, dirige notamment la chorale des Cœurs chantants. Enfin a été annoncé le baptême du petit Raphaël qui lui fut conféré après la  messe.

Quatorze premiers communiants le 13 mai à Souffelweyersheim

Le septième dimanche de Pâques 13 mai 2018 quatorze enfants de Souffelweyersheim ont effectué leur première communion en l’église Saint6georges : Lucie, Thalia, Ema, Emilie, Valentine, Eliot, Solène, Laure, Julien, Victor, Justine, Victor, Mathis, Chloé. La messe a été présidée par notre curé Stanislas Mendy. La partie musicale était assurée par la chorale D’Haertzengele.

 

Présentation du nouveau curé de notre communauté de paroisses à compter du 1er septembre 2018 : le Père Gabriel Tchonang

Je suis le Père Gabriel Tchonang, né en 1970 à Foumbot, localité située à l’Ouest du Cameroun. Après quelques années d’études de philosophie et de théologie, je suis  admis au séminaire de Strasbourg en 2004 et ordonné 4 ans plus tard le 8 juin 2008 pour le compte du diocèse de Strasbourg où je suis incardiné. Après deux années comme vicaire à Illkirch Graffenstaden je viens de passer 8 ans comme prêtre coopérateur dans la communauté des paroisses de Bruche et Coteaux, sous le patronage de sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein).

J’accueille dans l’obéissance et l’action de grâces la nouvelle mission qui m’est confiée par l’évêque  comme curé des paroisses des boucles de la Souffel et prie que le Seigneur bénisse et fortifie dans la foi tous les membres de cette merveilleuse communauté. Je remercie d’avance tous les chrétiens  qui travailleront à mes côtés pour qu’advienne le Règne de Dieu dans les cœurs. J’arrive sans ambition et sans prétention, conscient de mes pauvretés et limites mais grandement confiant dans la puissance d’amour et de miséricorde du Seigneur. Je rends grâce pour l’œuvre de Dieu accomplie dans cette communauté par tous mes prédécesseurs, en particulier les deux derniers qui ont construit et affermi la communauté de paroisses : le P. Albert Nouati et le P. Stanislas Dominique Mendy qui m’initie comme un véritable frère aîné sur l’âpre voie de la charge curiale.

C’est avec joie que je vous rencontrerai les mois prochains pour la préparation de notre rentrée pastorale.

Je vous assure de ma profonde prière et de mon sincère amour dans Notre unique Seigneur.

Dieu vous bénisse et vous bénisse encore !

Messe dominicale du 6 mai animée par la chorale Bandeku.

La messe du 6 mai a été marqué par l’évangile de Jean (15, 9-17). Dans son homélie, le  Père Stanislas a insisté sur le fait que le Dieu des chrétiens se distinguait essentiellement de celui des autres religions car il était avant tout un Dieu d’amour, un Dieu grâce auquel il nous était possible de vivre cet amour entre nous, en couple, en famille, au travail.  L’enjeu est de taille quand Jésus nous dit, dans l’évangile de Jean, que seul cet amour peut nous mettre dans une « joie parfaite » ! Cet amour, le père Stanislas, nous invite aussi à le vivre dans l’universalité, dans l’ouverture à toutes les cultures. L’assemblée a pu le faire avec bonheur grâce à l’animation très joyeuse et colorée du groupe de gospel Bandeku qui était venu animer cette messe. La joie des paroissiens était bien palpable à la fin de la célébration ! 

 

 

Messe mariale du 1er mai 2018

La messe mariale du 1er mai, fête de saint Joseph artisan, ouvrier et travailleur, a été célébrée en l’église Saint-Michel. Dans son homélie l’abbé Stanislas a attiré l’attention des fidèles sur trois points : ne pas juger avec des idées toutes faites, savoir accueillir l’autre et recourir à Marie, elle qui nous dit « Faites-tout ce qu’il vous dira » car nous pouvons être sûrs que Jésus aussi est bien susceptible de nous dire « Faites tout ce qu’elle vous dira ! » Les Coeurs chantants qui ont animé la célébration ont par ailleurs innové en se plaçant dans les bancs, au premier rang. Un petit sondage effectué à la sortie de la messe a confirmé la pertinence de ce placement qui a le mérite de nous tourner tous ensemble vers l’unique Seigneur qui nous rassemble.

 

Paroisses de Reichstett et de Souffelweyersheim