Archives de catégorie : Actualités

Homélie du père christophe hagenbach (22/12/19)

En ce dernier dimanche de l’Avent avant Noël l’abbé Christophe, qui a célébré la messe à Reichstett, nous a gratifiés d’une splendide homélie dont vous trouverez le texte en annexe. L’après-midi la chorale Sainte-Cécile et la chorale gospel Angel’s voice ont donné à l’église Saint-Georges  un concert dans le cadre du Noël au village organisé par la municipalité, avec en prime un diaporama de Jean-Pierre Grettner.

Quatrième dimanche de l’Avent

Le feu bientôt au vert !

Soeurs et frères,

Aujourd’hui c’est le dimanche du presque. Nous y sommes presque ! Comme le dit Isaïe d’ici le 24 au soir : « ne fatiguons plus Dieu ». Ne l’accablons pas encore de toutes nos récriminations. Il est peut-être fatigué de sa marche vers Béthléem. Alors laissons-le reposer calmement, en silence, dans le ventre de Marie, et peut-être sur l’âne de Joseph. Ne fatiguons plus Dieu. Restons encore quelques heures dans le presque ! Le presque de Joseph et le presque de l’Emmanuel.

1. Tout d’abord Joseph. Matthieu parle plus de lui que de Marie. C’est le dimanche de Joseph, enfin… l’annonce à Joseph comme on disait ! Je vous invite donc aujourd’hui à faire comme lui, à dormir pendant mon homélie. Endormez-vous, retrouvez vos rêves, rejoignez le rêve de Joseph. Le presque, n’est ce pas le temps du désir, de l’attente ? comme nos rêves ? Joseph ne parle pas (ouf…) mais il rêve. Il est presque réveillé. Il va presque renvoyer Marie sa fiancée enceinte bien trop tôt, c’est sûr ! Mais d’abord il dort. « Le Seigneur comble son bien aimé quand il dort » (Ps.). La nuit porte conseil. Un ange ou son désir profond – qu’importe – dégagé de toute violence, de toute rancoeur, lui fait découvrir, ressentir son juste chemin. « Accueille Marie telle qu’elle est ! Accueille l’Enfant car c’est toi, le rêveur, qui lui donnera son nom ! ». Presque réveillé la Bonne Nouvelle agit en lui. Presque réveillés, la Bonne Nouvelle agira en vous les heures qui viennent.

2. Aujourd’hui c’est aussi le presque de l’Emmanuel. Avant l’annonce à Joseph, des centaines d’année avant il y avait l’Annonce par Isaïe aux ancêtres de Joseph, à la maison de David : « Le Seigneur lui-même vous donnera un signe. Voici que la Vierge est enceinte : elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel, Dieu avec nous ». Ce matin nous en sommes encore là. C’est l’Emmanuel annoncé, ce n’est pas encore Jésus, mais c’est presque Jésus. C’est encore un peu le Grand Dieu (le Gott mit uns), ce n’est pas encore le petit enfant de la crèche. Nous sommes dans le silence et dans l’attente, nous espérons peut-être encore de la force et de la puissance, quelqu’un qui résoudrait tous nos problèmes ; nous balbutions l’avenir, nous cherchons les mots qui se dérobent… Restons encore dans ce silence de Dieu qui se concentre qui va se résumer et éclater dans le juste cri de la nuit de Noël ! Avec Joseph apprenons à nommer nos vies, à nommer nos rêves avec justesse, à nommer ce que nous ressentons les uns avec les autres. Ne fatiguons pas Dieu ces trois jours. Laissons-le en paix préparer l’avenir du monde. Mais préparons nos bouches, nos mots et nos chants pour l’accueillir. Pourquoi ne pas lui écrire sur papier ou par SMS un mot d’accueil ou de bienvenue que nous déposerions dans la crèche le soir de la nuit étoilée.

Soeurs et frères, oui nous y sommes presque. Vous pouvez maintenant vous réveiller doucement et montez dans votre voiture. Il y a des pays ou les feux tricolores passent à l’orange avant le vert. Maintenant vous êtes arrêtés à ce feu orange. Il n’y a pas de radar. Vous pouvez rester zens. Encore un peu d’attente. Enclenchez la première. Réjouissez-vous en silence. Le feu va passer au VERT ! Bientôt…

Abbé Christophe Hagenbach

Messe d’action de grâces

Lors de cette fête du Christ Roi, une messe d’action de grâce s’est tenue le 24 novembre à l’église Saint Michel pour le voyage des servants de messe à Rome. A cette occasion, les servants de messe n’ont jamais été aussi nombreux dans le chœur, à l’image d’une assemblée qui occupait une grande partie de l’église !

L’homélie, très courte en prévision de la projection prévue en fin de messe, mettait en avant la fête de la victoire de la joie sur la tristesse qui parfois envahit nos cœurs. Le Père Gabriel a témoigné de la volonté de Dieu d’établir son règne au sein même de nos cœurs, nous recommandant pour cela de le lui ouvrir tout entier. 

En fin de célébration, brillamment animée par les Hartzengele, l’assemblée a eu droit à un récit illustré sur le pèlerinage des 35 jeunes et enfants entre le 20 et 27 octobre dernier.

Des mots mêmes du Père Gabriel, ce voyage a été vraiment vécu par tous comme un temps exceptionnel.

Les enfants, qui ne se connaissaient pas tous, ont fait l’expérience d’une communion rapide et d’une belle fraternité. L’audience papale du mercredi a constitué un temps très fort dans ce pèlerinage, le groupe a été placé au pied de la tribune papale… et trois enfants ont eu la chance et le privilège d’accompagner le Pape François dans sa papamobile !!! Un souvenir qu’ils garderont certainement toute leur vie !

Un hommage a également été rendu aux 11 adultes qui ont encadré très efficacement les jeunes ; les parents ont été aussi chaleureusement remerciés pour leur soutien. Un appel a enfin été lancé pour que tous les jeunes de la paroisse puissent à terme être concernés par ces projets de sortie. Il faut qu’à leur tour, ils puissent vivre des moments aussi forts de communauté et de prière : « Il y a une joie profonde à prier et à être ensemble ! Merci à notre seigneur ! Nous sommes prêts à recommencer ! » a lancé le Père Gabriel.

Il s’en est suivi un diaporama sonorisé, admirablement réalisé par Camille, retraçant l’ensemble du voyage. Des extraits vidéo permettaient de restituer un peu de la belle ambiance du groupe. 

Pour que des projets futurs soient possibles, une vente de calendriers était organisée à la sortie de la messe ; du vin chaud et des pâtisseries ont également été offerts aux paroissiens en remerciements de leur participation au voyage, le tout dans un atmosphère très conviviale.

journée d’action de grâce des jeunes couples mariés en 2019

Les jeunes couples de notre communauté de paroisses se sont joints, comme tous les ans, à ceux de la communauté de Paroisses des Sarments Du Hohlandbourg pour rendre grâce du sacrement de mariage qu’ils ont reçu au cours des derniers mois. Après une messe animée par la chorale du Gospel, les jeunes se sont retrouvés au foyer paroissial pour partager un excellent repas africain préparé par des bénévoles. Ils ont ensuite été faire un petit pèlerinage jusqu’à la croix dressée au sommet des vignes, non loin de Niedermorschwihr. Ils y ont exprimé un remerciement, une prière pour placer leur vie de couple sous la lumière et la joie du Christ.

Messe des familles – 13 oct

La messe des familles de ce dimanche 13 octobre à l’église Saint-Michel de Reichstett était animée par la chorale D’Haertzengele. Dans son homélie dialoguée avec les enfants l’abbé Gabriel Marie Tchonang a retenu de l’évangile du jour l’invitation à l’action de grâce pour les bienfaits de Dieu, action de grâce qui fait la joie de Dieu et nous obtient en retour grâce sur grâce. Mais comme pour les lépreux guéris tout doit commencer par le cri vers Dieu qu’est la prière. A la fin de la messe l’abbé a rappelé l’imminent pèlerinage à Rome et Assise d’une centaine de servants d’autel et les a appelés sur les marches du choeur pour que toute l’assemblée prie pour eux et pour que leur séjour soit fructueux.

Messe de rentrée avec bénédiction des cartables

Dans la communauté de paroisses des Boucles de la Souffel a eu lieu le dimanche 22 septembre en l’église de Reichstett la messe de rentrée avec bénédiction des cartables. Animée par la chorale d’enfants D’Haertzengele, elle était présidée par le curé, l’abbé Gabriel-Marie Tchonang, secondé par l’abbé Christophe, prêtre sénégalais de passage parmi nous pour une quinzaine de jours. Particulièrement soignée, la bénédiction des enfants, des parents, des enseignants et des cartables a eu lieu en fin de  célébration. Puis tous se sont tournés vers Marie, Mère de Dieu et notre Mère, pour lui confier cette nouvelle année.

Fête-Dieu à Souffelweyersheim

La messe de la solennité du Saint Sacrement de Corps et du Sang du Christ a été suivie comme de coutume  à Souffelweyersheim de la procession dans les rue avec haltes à trois reposoirs décorés de fleurs et la participation de la fanfare municipale, du groupe folklorique, des choristes de Vases d’argile et Sainte-Cécile et d’une bonne partie des premiers communiants de l’année.

 


Messe de la Très Sainte Trinité

C’est la solennité de la Très Sainte Trinité de ce dimanche 16 juin 2019 qui a permis à la chorale D’Hartzengele de célébrer son anniversaire par l’animation de la messe au cours de laquelle l’abbé Gabriel-Marie Tchonang, curé, a livré une homélie qui fut un vibrant appel à l’amour qui doit transfigurer chacun de nos actes. Elle fut suivie pour la chorale d’un repas et d’un après-midi récréatif à la salle des fêtes. L’homélie et deux chants sont consultables intégralement ci-contre.

Homélie
chant « Une flamme en moi »
Les mains (Noël Lecolombier) :