évangile du 22 mars, 4ème dimanche de carème, et méditation du père gabriel

ÉVANGILE DE JÉSUS CHRIST SELON SAINT JEAN (JN 9, 1.6-9.13-17.34-38)

En ce temps-là, en sortant du Temple, Jésus vit sur son passage
un homme aveugle de naissance. Il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle,
et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » – ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.

Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant
– car il était mendiant – dirent alors :
« N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? »
Les uns disaient : « C’est lui. » Les autres disaient :
« Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. »
Mais lui disait : « C’est bien moi. »
On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle.
Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue
et lui avait ouvert les yeux. À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir. Il leur répondit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. »
Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? »
Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? »
Il dit : « C’est un prophète. »
Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » et ils le jetèrent dehors.

Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? »
Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? »
Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. »
Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui.

évangile du 21 mars – luc (18, 9-14) et méditation du père gabriel

En ce temps-là, à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.” Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »

La parabole du pharisien et du publicain

ÉVANGILE du 20 mars et méditation du père gabriel

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander :
« Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse :
« Voici le premier :
Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de tout ton esprit et de toute ta force.

Et voici le second :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit :
« Fort bien, Maître, tu as dit vrai :
Dieu est l’Unique
et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur,
de toute son intelligence, de toute sa force,
et aimer son prochain comme soi-même,
vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :
« Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »
Et personne n’osait plus l’interroger.

Message du père Gabriel sur les conséquences de la crise du covid-19

Toutes les réunions et célébrations de la communauté de paroisses des Boucles de la Souffel sont annulées jusqu’à nouvel ordre. Les permanences téléphoniques du secrétariat sont également suspendues.

Nous reviendrons vers vous prochainement pour d’autres informations.

CONFIANCE ET COURAGE

Chers paroissiens,

La situation actuelle qui nous oblige au confinement avec la suppression de tout, peut laisser penser à l’apocalypse. Les milliers de malades et les très nombreux cas de décès, les familles en souffrance et l’incertitude du lendemain peuvent nous porter au désespoir. S’y ajoute l’impossibilité d’offrir à Dieu un culte public, et donc la difficulté de trouver le réconfort d’une prière commune et d’un soutien fraternel dans des échanges de proximité et de convivialité. La situation est incontestablement grave et elle survient en temps de carême, temps par excellence du désert et du retrait, temps de silence et d’intensification de notre relation avec Dieu. En regardant de près, cette situation bien que grave pourrait nous amener à nous poser des questions pertinentes sur le sens de nos existences. Notre communauté de paroisses des « Boucles de la Souffel » tente en temps ordinaire de répondre à ces questions par toutes les activités qu’elle propose. Sa mission ne s’arrête pas avec le Covid-19. Les messes et rencontres sont certes supprimées mais nous voulons vous rassurer de notre proximité et vous dire que le Seigneur continue son œuvre en chacun de nous et qu’il veille particulièrement sur ceux qui sont en situation de grande souffrance. Nous souhaitons à toutes ces personnes un très grand courage et une grande force dans le combat. Relevons la tête et gardons confiance dans l’avenir. Nos églises resteront ouvertes selon les consignes des autorités. Vous pouvez venir vous y recueillir surtout les dimanches, jour du Seigneur. Nous vous tiendrons informés de la reprise de nos activités. L’accueil paroissial est fermé et seules les permanences téléphoniques sont assurées aux horaires habituels : Mardi et vendredi de 9h-12h ; Jeudi et samedi de 10h-12h.

Que le Seigneur nous garde dans sa Paix et nous bénisse !

Je vous assure de mes humbles prières.

P.Gabriel Marie Tchonang, curé.

Journée Mondiale de Prière des Femmes – 6 mars 2020

Le 6 mars 2020, nous avons partagé la rencontre œcuménique de la Journée Mondiale de Prière des femmes à l’église de Souffelweyersheim.

Cette année nous avons représenté les femmes du Zimbabwe et partagé leur situation autour de la Parole de Dieu dans Jean 5,2 – 9a où Jésus dit à l’infirme : Lève-toi, prends ton grabat et marche.

Une quête a été mise en place en faveur de la cause des femmes du Zimbabwe.

La célébration a été clôturée autour d’un punch et de gâteaux au foyer Saint-Michel.

Repas convivial du 29 janvier 2020

Le 29 janvier 2020 la communauté de Paroisse  » Les boucles de la Souffel »  a organisé au foyer St Georges un repas convivial animé sur des airs des années 70.Nous étions 80 personnes à nous régaler  autour d’un repas composé comme suit : Apéro – Rossbiff – Salade de pomme de terre – Buffet desserts – Boissons – Café – Pousse café. L’après-midi s’est terminée joyeusement par quelques pas de danse. Devant le succès de cette rencontre ce moment festif sera renouvelé l’année prochaine.

BAptême de chorale et entrée en parcours catéchuménal

La messe du dimanche 26 janvier à à l’église Saint-Georges de Souffelweyersheim a débuté par la présentation des catéchumènes de notre communauté de paroisses qui seront baptisés lors de la vigile pascale : Nadia, Amélie, Eric, Michaël, Solène. A travers le rituel prévu pour cela l’abbé Gabriel-Marie a posé aux candidats au baptême les questions chargées d’interroger leur détermination à vivre en chrétiens ainsi qu’aux accompagnateurs Christophe, Catherine et Paulette la certification de l’authenticité de leur démarche. L’abbé Gabriel relevait que pour chacun d’eux c’est une expérience spirituelle forte qui est à l’origine de leur demande. Prochaine étape pour les catéchumènes : l’appel décisif par Mgr Luc Ravel lors d’une messe à 18h le samedi 29 février à la cathédrale de Strasbourg. Nous sommes tous invités à les entourer ce jour-là, pour cela une inscription est requise, s’adresser au presbytère – 03 88 20 02 45 – ndlapaix10@gmail.com .

Après la liturgie de la parole fut procédé aussi au baptême de la nouvelle chorale de la paroisse, le choeur des Séraphins, pour l’instant composée d’étudiants africains (Togo, Burkina Faso, Bénin) sous la conduite d’Epiphane, l’un de nos organistes. Cette chorale gospel ouverte à de nouveaux membres animera une messe une fois par mois.

Célébration oecuménique

La célébration œcuménique de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens s’est déroulée le samedi soir à l’église Saint-Georges de Souffelweyersheim. Cette année ce sont les chrétiens de Malte qui ont préparé son déroulement. D’où le choix du texte tiré des Actes des apôtres qui narre le naufrage sur l’île de Malte du bateau qui emmenait Paul captif à Rome pour comparution devant l’empereur. La célébration avait été adaptée pour Souffel-Reichstett par une équipe issue des paroisses luthérienne et catholique. Un bateau symbolique construit par M. Roesch, de la paroisse protestante, passionné de maquettes de bateaux, avait pris place dans le chœur. C’est le pasteur retraité Georges Bronnenkant qui a prononcé l‘homélie. Après la célébration la communauté des Boucles de la Souffel avait préparé par sur le parvis un pot de l’amitié.

Paroisses de Reichstett et de Souffelweyersheim