Un agenda pour une bonne transition

Messes de départ :
samedi 25 août à 18h30 à Reichstett, suivie du verre de l’amitié au foyer St Michel.
dimanche 26 août à 10h00 à Souffelweyersheim

Rencontres de « passage » en présence du Père Gabriel :
lundi 27 août à 20h00 au foyer St Michel avec tous les acteurs de la liturgie
mardi 28 août à 20h15 au presbytère de Souffel avec les membres de l’EAP en présence de la zone pastorale
mercredi 29 août à 20h00 au presbytère de Souffel avec les deux conseils de fabrique et la mense curiale en présence du curé doyen.
jeudi 30 août à 20h00 au foyer de Souffel avec toutes les catéchistes de la communauté de paroisses.
vendredi 31 août à 20h00 au foyer de Reichstett : rencontre officielle et générale de passation. Tous les membres actifs de la communauté de paroisses y sont conviés.

Messe d’accueil du Père Gabriel Tchonang :
dimanche 2 septembre à 15h00 en l’église St Georges.

Une messe internationale pour un appel à se tendre la main…

La célébration du dimanche 19 août a été concélébrée par notre prêtre sénégalais, Stanislas et un diacre australien, de la famille de Luke (qui animait la messe avec Fanny). 
Dans son homélie, ce dernier, traduit de l’anglais par Luke, nous a appelé à tendre la main vers les autres, comme Dieu nous la tend, pas par obligation, mais par amour sincère et fraternel pour notre prochain. Une belle proposition dans ce contexte très multiculturel !

A partir des lecture du 22 juillet 2018

De retour de leur mission les douze reviennent vers Jésus et lui racontent ce qu’ils ont fait : voici venu le temps du repos, de la mise à l’écart, de la relecture de l’action menée. De fait, cela ne dure pas très longtemps, car les personnes rencontrées par les apôtres ont soif de cette Bonne Nouvelle qui leur a été annoncée. Alors nous est exposée la mission du Bon Pasteur, du vrai berger qui rassemble et conduit son troupeau avec justice et amour. Nous aussi nous sommes invités à comprendre ce que chante le psaume 22 : «  le Seigneur est mon berger… sur des près d’herbe fraîche, il me fait reposer. »

Ainsi, mise à l’écart, repos et annonce de la Bonne nouvelle vont de pair. Nous ne sommes pas des activistes perdus dans le militantisme forcené. Se reposer fait aussi partie de la bonne manière de vivre son existence humaine. Car c’est à cette seule condition que la mission pourra être vécue sereinement et que la paix pourra atteindre celles et ceux qui sont loin et qui risquent d’être perdus (2e lect.), les païens et les juifs dont Jésus ne veut plus faire qu’un seul Homme nouveau. Paul glisse dans son texte le mot « réconcilier » car c’est l’œuvre pastorale majeure du Christ. En sa personne il a tué la haine.

MERCI STEPHANIE !

Il y a un peu plus de quatre ans, Stéphanie LERY est arrivée dans notre Communauté de paroisses comme coopératrice pastorale en charge des enfants et des jeunes. A partir de la prochaine rentrée pastorale, elle est appelée par le diocèse de Strasbourg à un changement de mission, toujours au service du Christ, dans le diocèse de Strasbourg. Voilà pourquoi, je viens exprimer à Stéphanie ma gratitude personnelle et celle de l’ensemble des fidèles de la communauté de paroisses pour son grand dévouement ,pour sa générosité sans mesure et son courage au travail malgré une santé délicate.
Merci Stéphanie et bonne continuation! «  Le Seigneur est le bon berger ».
Nous continuons à prier pour ta santé.
Père Stanislas Dominique MENDY, curé

Paroisses de Reichstett et de Souffelweyersheim