évangile du 27 mars et méditation du père gabriel

Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (7, 1-2.10.14.25-30)

« On cherchait à l’arrêter, mais son heure n’était pas encore venue »

En ce temps-là, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. La fête juive des Tentes était proche. Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.
On était déjà au milieu de la semaine de la fête quand Jésus monta au Temple ; et là il enseignait. Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ? Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ? Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est. » Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. »
On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.

2 réflexions sur « évangile du 27 mars et méditation du père gabriel »

  1. Oui confiance confiance en Notre Dieu d’Amour car Il Sait ce qu’il faut pour l’homme
    Pour qu’il revienne a Son Dieu
    Merci pour cette homelie mon Père

  2. Soyez béni cher Père Gabriel Marie
    Votre voix résonne de l’Amour de notre Seigneur!
    Quelle grâce aussi de tout entendre aujourd’hui 😉🙏 belle et Sainte journée.
    Bien à vous
    Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *