Dimanche 13/01 : fête du baptême de Jésus et Épiphanie.

 

Il y avait une double raison de se réjouir lors de la messe des familles du 13 juillet. On fêtait à la fois la venue des rois mages à la crèche, et le baptême de Jésus. Avec humour, le Père Gabriel introduisait la messe en disant : « Les Rois mages assistent aujourd’hui au baptême de Jésus ! ».

A l’image des Mages, un certain nombre d’enfants et d’adultes étaient habillés aux couleurs du monde. Ils étaient l’illustration de la « communion des peuples » ; « Aux yeux du Seigneur, nous avons tous la même peau » nous expliquait le Père Gabriel. Il poussait plus loin ce constat en expliquant qu’il ne fallait pas faire de distinctions entre les personnes, quelque soit leur appartenance politique ou autre ! Nos différences ne sont pas séparatrices mais réconciliatrices ! Dans un monde pluriel et de fraternité, l’Autre peut toujours nous apporter de quoi nous enrichir.

Plus tard a eu lieu la désignation du nouveau Roi et de la nouvelle Reine des Boucles de la Souffel. Cette désignation se faisait au regard des réponses posées par le prêtre. La première question portait sur ce qu’était l’Epiphanie, mais personne ne sachant répondre, le Père Gabriel a demandé les noms des Rois Mages et sur ce qu’ils avaient apportés à l’enfant Jésus. Deux enfants ont bien répondu et ont été déclarés respectivement Roi et Reine. Le Père Gabriel a bien précisé que, si le Roi au sens humain était celui qui commande, au sens de Jésus, c’est celui qui sait implorer, mettre les autres au-dessus de lui. La couronne les dispose à se mettre au service des petits et du Seigneur qui est bien sûr le premier des Rois. Il va sans dire, que les enfants devront être porter leur titre avec exemplarité au cours de l’année qui vient !

Enfin, dans son homélie, évoquant le baptême de Jésus, le Père Gabriel en a expliqué les raisons : Jésus se fait baptiser car la voie de la résurrection, c’est la mort, la mort symbolisée par l’immersion dans la cuve baptismale. «Dieu nous nous aime pour la vie éternelle, il nous veut éternellement vivant ! » proclame le Père Gabriel.

Enfin, du vin chaud et des Stolle étaient proposés à la fin de la célébration pour financer le prochain voyage à Rome des servants de messe. De nombreux paroissiens ont été ainsi heureux d’échanger autour d’un verre, et ce malgré la pluie, bien présente tout au long de la matinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *