évangile du 19 novembre et méditation du père gabriel

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc (19, 41-44)

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : « Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux. Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

Une réflexion sur « évangile du 19 novembre et méditation du père gabriel »

  1. Fin de Jérusalem, du monde, de nous mêmes, il nous reste la Vie éternelle . Qui nous rassemble,Jésus fils de Dieu, par sa mère et n/mère, nous sommes tous appelés à la sainte table où Dieu n/père ns/attend. Que n/vie, n/actes et prières soient nvelle Église et que rayonne en nous la ste Trinité. Merci Père Gabriel Brigitte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *